Nous sommes prêts…

Alors soyons honnêtes, je n’ai toujours pas réussi à déterminer qui le ministre de l’éducation avait mis dans le nous…

Les infrastructures en ligne n’étaient pas prêtes à absorber les vagues de connexion. Une classe de 28 élèves, un prof nous donne un groupe de 86 personnes par matière, je sais 28*3+1 cela ne fait pas 86, ni 82 ni 83, le nombre d’accès change selon les matières… Si chaque enfant a un accès à son ENT (espace de travail numérique), chaque parent également. Au bout de 3 semaines de confinement nous avons moins de déconnexions, mais nous sommes très loin d’avoir une navigation fluide la journée. Oui mais cela fonctionne la nuit… OUIIIII mais la nuit les enfants dorment et les parents aussi en général… Et sincèrement faire les devoirs la nuit ou le weekend je ne suis pas forcément motivée…

Les enseignants n’étaient pas prêts. La plupart n’utilisent pas en temps normal l’ENT, essentiellement parce qu’ils ne sont pas à l’aise avec l’outil. Rare sont ceux qui sont finalement franchement contre. Personnellement je trouve cela plutôt pratique, quand il fonctionne, et quand il est utilisé de façon appropriée. Nous sommes très très loin du compte.

Les parents n’étaient pas prêts, pas plus à l’aise que les enseignants avec l’outil informatique… De plus nous nous retrouvons dans la position indélicate d’enseigner 8 matières différentes, avec des supports plus ou moins accessibles et nous n’avons pas forcément ni le matériel ni les compétences. En parlant de compétences il faut avoir la capacité de comprendre le cours et de l’expliquer mais il faut aussi et surtout être pédagogue. Enseigner est un métier.

Je vais être honnête, j’ai un cursus initial en sciences, puis des études en sciences humaines. Les compétences pour comprendre les cours de collège je les ais. Sur le papier je suis censée être opérationnelle. Dans les faits je me rends compte que certaines notions sont tellement simplifiées que je suis incapable de me mettre au niveau et d’expliquer des raisonnements qui sont déjà automatisées et qui ont été ancrés avec des méthodologies différentes. Je me retrouve donc dans la position ingrate où je ne peux pas expliquer une méthode. J’ai pris un raccourci, j’ai enseigné la résolution des équations du premier degré. En expliquant  » je ne comprend pas le cheminement, voilà comment moi j’ai appris ». Et voilà comment de toute façon tu devras faire dans quelques mois. J’ai eu du nez le chapitre suivant c’est une initiation au calcul linéaire…

J’ai aussi lu quelques horreurs dont celle ci « le cœur a deux cavités ». La simplification : oui! Leur faire apprendre des conneries j’ai du mal… Je prends donc des coups de sang… Je fais apprendre les bilans et les leçons, mais je ne lis pas toutes les études documentaires dans les cahiers, je n’ai pas le temps et je ne suis pas dans le flicage. Mais comme là je dois accompagner l’apprentissage je fais des découvertes qui me hérissent le poil…

Je reste également effarée par l’orthographe et la syntaxe de certains cours. J’avoue ne pas comprendre, la syntaxe correspond à du post bac, langage soutenu et universitaire, et le vocabulaire est truffé d’argot et d’expressions familières. Le mélange décape et il est complètement inadapté à un public de collégien. Je « m’amuse » donc à déconstruire la syntaxe, simplifier les phrases mettre l’argot entre parenthèse et compléter par un vocabulaire plus précis. Je n’ai rien contre l’argot, il permet de faire le lien dans un certains nombre de cas, mais il faut que les enfants apprennent aussi les mots correspondant du langage courant.

Les enfants n’étaient pas prêts non plus ni à rester enfermés et encore moins à découvrir leurs parents dans le rôle d’enseignant.

Liquide épais en train de bouillir
Mon sang après 3 semaines d’école à la maison…
Crédits : Phoenix Pershing

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s