Achètes une liseuse…

Achètes une liseuse ! Ça sera mieux pour toi. C’est léger moins encombrant et les « vieux » auteurs sont dans le domaine public tu aurais beaucoup de livres gratuits. Il faut dire que je ne lis presque pas de fictions contemporaines, que j’achète et dévore énormément de livres. Bien que j’en revende une partie chaque année le stock à la maison grandit inexorablement. J’ai atteins la tonne. Chaque déménagement est un peu plus compliqué à faire. Si je sous traite le transport à des professionnels, je suis quand même celle qui fait les cartons. Je les ais vu deux fois faire des cartons… plus jamais… Pour en revenir à ladite tonne, un petit carton fait entre 17 et 20 kilogrammes selon le contenu. Au dernier décompte j’avais 43 cartons de livres et 250 kg de bibliothèques, elles sont en bois massif pour pouvoir être chargées sans risque. Donc oui évidemment une liseuse qui pèse moins de 200 gr et qui est capable de contenir environ 6000 livres me faciliterai la vie…

L’injonction est donc construite sur une base logique. Et pourtant je suis restée au papier. Le prix de l’outil n’est pas un frein j’achète bons nombres de titres qui seraient gratuits sur liseuse. J’aurais déjà pu en acquérir quelques dizaines en presque 15 ans.

J’ai bien compris les intérêts pour ma bourse, ma santé et l’encombrement de la maison mais quand je me retrouve dans le rayon dédié, rien ne se passe. Je les regardes, je les manipules puis je rentre les mains vides, ou avec des livres neufs selon l’enseigne où je suis allée me perdre…

Mes livres je les aime ce sont les premiers cartons qui sont défaits quand je déménage, oui les premiers avant le linge, les ustensiles de cuisines… J’installe une bibliothèque, il y en a actuellement huit neuf (j’en ai rajoutée une hier pour ceux qui maraudent dans ma chambre…) je la remplie puis je déballe dans un ordre plus classique, de quoi manger, me vêtir etc. Les autres bibliothèques sont installées puis chargées quand le reste de la maison est opérationnelle.

Les livres me permettent de m’approprier mon nouvel espace de vie, et par la suite de marquer mon territoire.

Pour celles et ceux qui cherchent un avis neutre et très complet sur les interactions numérique/monde du livre je vous conseille de lire ce livre : Ce que le numérique fait aux livres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s